Jardin : conseils et bons gestes avant l’hiver pour bien en prendre soin

Annonces

Encore quelques semaines et vos outils de jardin entreront (presque) en hibernation. Quand vient le temps d’admirer les tons orangés qui colorent encore certains arbres et tapissent votre pelouse. Voici les dernières choses à faire pour rendre le printemps prochain encore plus fleuri…

Annonces

Même enfermé dans le givre ou quelques centimètres de neige, votre jardin ne s’arrêtera jamais. Mais il faudra de la patience avant de les revoir bourgeonner, à quelques exceptions près.

Assurez-vous donc d’avoir terminé toutes vos nouvelles plantations d’automne d’ici la mi-novembre, y compris vos bulbes (jonquilles, jacinthes, jonquilles et autres tulipes), qui fleuriront à partir de mars.

Prendre racine ou se refaire une coupe au jardin

Il est une expression que les jardiniers du dimanche n’ignorent pas : « À la Sainte Catherine, tout bois prend racine ». Entendez par cet adage que pour cette date du 15 novembre et l’arrivée des premières gelées, vos rosiers et arbustes doivent être plantés pour mieux s’enraciner et s’épanouir les années suivantes.

Annonces

Mais pour les arbres de petite ou moyenne taille qui ont déjà passé l’été (ou plusieurs saisons) dans votre jardin, c’est le moment de les tailler. Parfois une tâche délicate et souvent accomplie avec un mauvais timing. Tout d’abord, assurez-vous de repérer tous les arbustes à floraison printanière.

tailler vos arbustes

Celles-ci ne sont coupées qu’après l’apparition et la disparition des fleurs, à la fin du printemps, jamais en hiver. D’une manière générale, n’oubliez pas que tailler vos arbustes est un rafraîchissement, comme si vous restructuriez votre coupe de cheveux chez le barbier : sans trop l’altérer, et certainement pas en vous rasant la tête. Enlevez les branches malades, ne touchez pas les grosses branches et ne coupez pas le bois mort de vos arbustes avant la fin de l’hiver.

« Vous devez tailler avec modération à cette période. Le gel peut détériorer les coupes, mais peut aussi geler le reste de branches. Donc si vous coupez vos arbustes comme vous le faites au printemps, vos plantes peuvent souffrir du gel et vous n’aurez plus de marge de manœuvre au printemps pour corriger la taille », nous rappelle-t-on chez Gardena, spécialiste du jardinage.

Annonces

Ne commettez pas l’erreur de couper sèchement les branches de vos arbustes, ce qui les fragiliserait avant l’hiver

Pour les arbres

Pour les arbres, par contre, la taille d’hiver peut débuter en novembre et décembre. Les arbres dits « en espalier » (souvent des fruitiers) de même que les « têtards », soit les saules, peupliers, frênes et chênes sont concernés.

Le gros élagage d’hiver, indispensable pour protéger notamment les arbres fruitiers des maladies, n’interviendra, lui, qu’à partir de janvier, en gardant en tête le fait que les branches « plus épaisses qui poussent vers l’intérieur, vers le bas ou le haut, doivent être supprimées » en priorité.

Les feuilles mortes sont ramassées avec un râteau

Annonces

Votre jardin n’est plus qu’un tapis de feuilles aux couleurs flamboyantes ? Après avoir profité de ce décor coloré —mais pas trop longtemps car par temps pluvieux, l’eau stagnera et favorisera le développement de champignons…—, ne vous en débarrassez pas. Ramassées au râteau, elles vous serviront de paillage parfait pour protéger vos plantes durant l’hiver.

le compost

Il faudra évidemment réapprovisionner ce paillis au fil des semaines et des coups de vent. Enfin, pour ceux qui bénéficient d’un compost, les feuilles mortes permettront de l’activer naturellement. Et si vous y ajoutez de l’herbe coupée, la combinaison se révélera parfaite, assure-t-on chez Gardena. « Ces deux résidus de jardin accélèrent le processus de décomposition, en offrant un meilleur ratio d’azote et de carbone ». Ainsi, votre jardin d’hiver n’hibernera jamais tout à fait…

Vero Boum

Média