Clémentine Célarié souffre d’un cancer : la comédienne s’exprime pour la première fois sur son combat contre la maladie

Annonces

Dans une interview accordée à RTL Petit Matin, Clémentine Célarié s’est confiée sur son combat contre le cancer du côlon le jeudi 4 novembre 2021. Une épreuve qu’elle a vécue avec courage et détermination. Des traits qui l’ont aidée à s’en sortir…

Clémentine Célarié fait des révélations inattendues

Annonces

Clémentine Célarié fait des révélations inattendues sur sa santé. L’actrice de 64 ans a été invitée sur RTL Petit Matin ce jeudi 4 novembre 2021. Dans cette interview, la cinéaste a confié avoir lutté contre le cancer du côlon. D’une résilience impressionnante, elle « demande au public de ne pas [la] regarder avec un air de pitié », et estime avoir eu « énormément de chance de vivre cette épreuve et d’en sortir ».

elle peut soigner.

Si la réalisatrice a décidé de sortir du silence autour de cette terrible maladie, c’est parce qu’elle pense qu’elle est « la crainte de ne pas dire bloque les choses ». À l’inverse, Clémentine Célarié considère que « dire la vérité est déjà une forme de guérison » et « fait avancer ». C’est en tout cas ce qu’elle a ressenti : « Moi, j’en avais besoin. Si on reste dans l’hypocrisie, bien sûr qu’on risque rien mais c’est dommage parce que ça ne contribue pas à guérir. La vérité, elle peut soigner. »

Une « lumière » et « un rayon de vie »

Avec son discours poignant, Clémentine Célarié veut briser le tabou sur le cancer. Ce n’est pas parce qu’une personne va dire qu’elle a eu un cancer que quelqu’un va l’attraper », a-t-elle souligné, avant d’ajouter : « Des fois, les gens vous regardent comme si vous étiez mort, mais vous ne l’êtes pas, c’est parce que nous ne sommes pas éduqués. » Meryem Célarié, de son vrai nom, préfère voir le verre à moitié plein. En effet, elle insiste sur le fait que cette tumeur lui a apporté une « lumière » et « un rayon de vie », soit « quelque chose d’exceptionnel ».

Les Mots défendus

Annonces

L’écriture de son livre, Les Mots défendus (Éd. Albin Michel), lui a servi de thérapie. « Je me suis dit ‘bon il faut se fabriquer un médicament’, et je me suis dit : ‘Je vais faire ce livre’. Car j’avais besoin de m’adresser à quelqu’un, de m’adresser au public comme à un copain, ou un confident », a-t-elle expliqué au micro de RTL. Des confidences qui inspire l’espoir et qui vise à donner du baume au cœur de nombreux patients atteints de cancer ou d’autres maladies graves.

Vero Boum

Média