Une violente dispute dans « L’amour est dans le pré », deux candidats explosent

Annonces

Lundi 1er novembre 2021, Vincent le Vigneron, candidat de L’amour est dans le pré saison 16, a eu une violente dispute avec l’une de ses prétendantes, Stéphanie. Le ton est rapidement monté et les deux candidats ont manqué d’en venir aux mains.

ça fait des étincelles !

Annonces

Quand deux têtes fortes se disputent la vinaigrette… ça fait des étincelles ! Lundi 1er novembre 2021, M6 a diffusé deux nouveaux épisodes de la saison 16 de L’amour est dans le pré. On peut dire qu’il y a eu une animation ! Après la première nuit d’amour d’Hervé le Picard, sûr d’avoir été « très bien » avec sa belle Stéphanie, c’est au tour de Vincent le Vigneron de bouleverser les cœurs. Et pour cause, un agriculteur de 51 ans, dont la vie a été bouleversée par une rupture d’anévrisme il y a huit ans, a confié à (sa) Stéphanie qu’il ne souhaitait pas poursuivre son aventure avec elle. Une décision prévisible pour une candidate déjà déçue en découvrant l’état du réfrigérateur de Vincent. Quelques heures avant le départ, Stéphanie s’est accrochée avec son hôte, laissant s’échapper quelques noms d’oiseaux.

« Tu ne me parles pas comme ça, pélo ! »

Au menu de la discorde : une vinaigrette. Alors qu’elle vient de finir son repas, Stéphanie décide de garder les restes de nourriture pour les donner aux chiens. Une attitude qui n’a pas plu à Vincent, qui aurait préféré les conserver pour plus tard : « La bouffe, ça se gagne », lui lance l’agriculteur. Et sa prétendante de répondre : « Je ne l’ai pas jetée, les chiens ont le droit de manger aussi, je suis désolée. Ce n’est pas gaspiller ». Agacé par cette réponse, le vigneron rétorque : « Tu as raison d’être désolée, ça c’est comme de faire un litre de sauce. Je t’ai dit n’en fais pas trop, tu en fais trop ».

« Ne me crie pas dessus, ferme ta bouche, « 

Aussitôt entre eux, un ton monte : « Ne me crie pas dessus, ferme ta bouche, tu ne me parles pas comme ça ! », crie Stéphanie, qui se rapproche dangereusement de son prétendant. « Je me prends pour Vincent, et je te dis ce que j’ai à te dire ! », lui répond l’agriculteur. « Et bien moi je me prends pour Stéphanie, tu me parles pas comme ça pélo ! », surenchérit-elle. En voix off, Karine Le Marchand précise : « Rien de tel qu’une prise de bec pour souder une amitié. Hors caméras, rassurez-vous, ces deux caractères incompatibles ont fait la paix », explique l’animatrice. Une vinaigrette qui leur a fait monter la moutarde au nez…

Vero Boum

Média