Arielle Dombasle : ses révélations inattendues sur sa consommation de drogue

Annonces

Le samedi 8 mai, Arielle Dombasle était invitée dans l’émission . On ne réponds de rien, présentée par Karine Le Marchand et Laurent Baffie à RTL. Elle a fait des aveux inattendus au sujet de sa consommation de drogue.

Arielle Dombasle se confie

Annonces

Laurent Ruquier, Arielle Dombasle, Karine Le Marchand et Laurent Baffie étaient réunis à RTL le samedi 8 mai, mais pas aux Grosses Têtes. Les deux premiers étaient les invités des deux seconds dans l’émission hebdomadaire On ne répond plus de rien. Une occasion pour le présentateur et chanteuse-comédienne de partager ses souvenirs d’enfance, ses moments de croissance et ses anecdotes de carrière. Arielle Dombasle, en particulier, s’est confiée de manière inattendue à sa carrière d’actrice.

J’ai été accro au Red Bull un tout petit peu à un moment donné », a révélé la femme de Bernard-Henri Levy, avant d’expliquer : « Je jouais Don Quichotte contre l’Ange bleu, je jouais l’Ange bleu, c’était une pièce de [Jérôme] Savary. C’était très long. Je devais chanter, danser, courir, jouer, sauter, etc. Et le Red Bull me donnait un boost, c’est vrai. » « Maintenant, elle est à la coke », a plaisanté Laurent Baffie. Il ne croyait pas si bien dire…

« Justement, j’ai joué une fois sous coke », a confié Arielle Dombasle. « Et c’était terrible parce que j’ai pris toutes les répliques de mon partenaire, j’ai joué la pièce à moi tout seule. » Mais elle n’a jamais été une consommatrice régulière de cocaïne : « Je n’aime pas, je trouve que ça fait mal à la tête. Et les effets, je trouve que c’est une fausse euphorie. » Répondant aux questions de Karine La Marchand, elle a révélé qu’elle n’avait jamais fumé de marijuana, mais ayant grandi à Mexico avant de venir en France, elle a certainement fumé par procuration. « Au Mexique, tout le monde fume donc c’est comme si on fumait », a-t-elle expliqué. « Vous avez pris d’autres drogues ? », lui a demandé Karine Le Marchand. « Non… sauf du popers. Mais ça fait du mal il parait. » Arielle Dombasle a (presque) tout testé.

rony jevemi

Média