Laurent Ournac : 58 kg perdu sans régime il dévoile son secret

Annonces

L’acteur de “Camping Paradis” a accepté de parler de cette perte de poids fulgurante en quelques mois.

Annonces

Laurent Ournac qui vient tout juste de célébrer ses 41 ans le lundi 26 avril 2021 a réussi à perdre plus de 58 kilos en seulement 10 mois. La rédaction d’Objeko a décidé de faire un petit retour sur sa transformation physique impressionnante, le tout sans faire de régime. Vous êtes prêts ?

Laurent Ournac, une perte de poids impressionnante

En 2015 encore, Laurent Ournac pesait 145 kilos. Une obésité morbide. Conscient de mettre sa vie en danger le comédien alors âgé de 35 ans ans décidait de tout changer pour perdre du poids. S’il existe la méthode qui consiste à se faire poser un anneau gastrique, qui réduit la taille de l’estomac des patients, il existe une méthode encore plus radicale. Il s’agit d’une réduction chirurgicale de la taille de l’estomac. Ainsi, l’interprète de Tom Delorme dans “Camping Paradis“, a décidé de subir une sleeve gastrectomie qui consiste à enlever 80 à 75% de l’estomac. Transformé par cette opération, ilavait alors réussi à perdre plus de 60 kilos.

Suite à cette opération, c’est un combat quotidien contre ses habitudes que doit mener le patient ensuite. Ainsi, Laurent Ournac explique notamment que son estomac est à présent si petit qu’il ne peut plus le remplir comme il en avait l’habitude. En effet, le faire pourrait mettre sa vie en danger. L’alimentation de l’acteur est millimétrée et surveillée par des médecins pour que son estomac puisse tenir le coup de ce changement radical. Mais aujourd’hui, l’interprète de Tom Delorme a repris un peu de poids, mais est bien dans sa peau. C’est déjà très bien.

Un camping paradis bientôt à la montagne

Annonces

La production en rêvait, elle a pu le faire. En effet, le temps d’un épisode, les membres du «Camping Paradis» s’essaient aux joies de la glisse lors d’un séjour à la neige. Dans une récente interview à nos confrères de sudinfo, Laurent Ournac est revenu sur un tournage pour comme les autres. Tout d’abord, l’interprète de Tom Delorme explique ce que vont faire les personnages au ski : “On s’est permis une petite délocalisation, tout en conservant nos ficelles scénaristiques. Les personnages récurrents revêtiront leur combi de ski et séjourneront à l’hôtel du père de Xavier, à Morzine” explique-t-il notamment.

Lors de cet épisode, Tom Delorme ne pourra pas s’empêcher de résoudre des problèmes familiaux. La rédaction d’Objeko peut d’ores et déjà vous dire qu’il se liera d’amitié avec un jeune homme en fauteuil roulant, ex-snowboardeur, s’essayant au handiski. Ce numéro un peu spécial, traitera également de l’homosexualité chez les hommes d’âge mûr. Des sujets forts qui seront mêlés à des passages plus comiques avec la présence notamment du célèbre Monsieur Parisot. En effet, celui-ci se plongera comme à son habitude, dans des situations improbables. Bref, les ingrédients parfaits pour passer une bonne soirée.

Un tournage avec de nombreuses péripéties

Si finalement tout a pu être tourné à temps, ce n’était pas une partie de plaisir. En effet, Laurent Ournac nous explique que le tournage a été mouvementé. Notamment à cause de la Covid-19 : “Effectivement, le tournage était mouvementé. On l’a commencé une semaine avant le premier confinement. On aurait pu le reprendre trois mois après, mais la neige et l’été font rarement bon ménage. On s’est alors arrêté pendant dix mois, avant de se retrouver en janvier 2021, pour boucler tout ça en trois semaines. Autant vous dire qu’on n’a jamais été aussi heureux de se revoir” a notamment expliqué l’interprète de Tom Delorme.

Annonces

Avec une longue attente entre les différentes prises, il y aurait pu y avoir des problèmes de raccord. En effet, il suffit qu’une personne évolue physiquement pour devoir tout recommencer depuis le départ. Et justement, Laurent Ournac a eu peur pour l’un des interprètes. C’était un comédien de 12 ans, qui pouvait muer ou grandir tout d’un coup : “Au niveau des raccords, j’étais plus inquiet par l’évolution physique d’un comédien de 12 ans. J’avais peur qu’en dix mois de temps, il ait eu un élan de puberté. Heureusement, il n’a grandi que de 5 cm et sa voix a légèrement mué. Cela ne se ressent pas à l’écran“. Ouf, tout est bien qui finit bien.

rony jevemi

Média