Alexandre Debanne a 61 ans : Ex-animateur de TF1 que devient-il !

Annonces

Alexandre Debanne, ancien animateur de Video Gag et star de TF1, fête ses 61 ans. Que lui est-il arrivé depuis qu’il a pris sa retraite des émissions de télévision?

Personne n’a oublié

Annonces

L’animateur devenu célèbre à la fin des années 80 avec Bernard Montiel. à la tête de l’émission avec Vidéo Gag à TF1. Il est aussi l’animateur de La Roue de la Fortune des mois avant un accident de moto majeur . qui a mis sa course à l’arrêt. Contraint de se remettre longtemps du choc, Alexandre Debanne révoque ses priorités : « Ce n’était pas ma vie. Je me suis retrouvé dans des émissions à faire des choses qui, malgré l’argent et la notoriété .ne me satisfaisaient plus. Prenais aucun plaisir. Je ne crache pas dans la soupe et ne regrette rien. L’accident a été un déclic », indiquait-il à Nice Matin en janvier 2020.

Bien qu’il n’ait pas complètement démissionné des médias, Alexandre Debanne a consacré sa vie au sport automobile. L’expérience de la mort imminente a donné lieu à un grand projet : le Raid Amazones, un cours entièrement féminin qui allie, entre autres, le tir à l’arc et le cours d’orientation avec les valeurs de solidarité et de dépassement de soi. Un investissement très important pour lui « un message : on a qu’une vie, il est urgent d’en profiter ».

A 61 ans, il a donc décidé de suivre ce mantra. L’ancienne star de TF1, en grand athlète, multiplie les compétitions : Trophée Andros, Rallye Dakar, il a également gravi le Kilimandjaro et est devenu champion de karting en 2000.

Alexandre Debanne anime toujours

Annonces

Parallèlement, il anime de nouvelles émissions sportives puis dirige Debout les chéries avec Valérie Bénaïm chez Chérie FM. Passionné de moto et de course automobile, il partage ses découvertes et ses exploits avec ses fans sur son compte Instagram. En privé, s’il a une histoire avec Véronika Loubry et s’il est devenu le père d’un petit garçon prénom Leo en 2001, on ne sait pas si Alexandre Debanne est un cœur à prendre aujourd’hui…

rony jevemi

Média