Pierre-Jean Chalençon: Dîners clandestins bientôt interrogé par la police ? Il répond dans TPMP

Annonces

Interrogé mardi 6 avril sur le scandale du dîner au Palais Vivienne; Pierre-Jean Chalençon a déclaré qu’il se sentait comme un « bouc émissaire » et a révélé que la situation était « compliquée ». Cependant, il se dit prêt à répondre aux questions de la police.

C’est une affaire qui secoue la France

Annonces

depuis la diffusion du reportage de M6 le 2 avril. Ce dernier était consacré à des événements organisés en secret, malgré les restrictions sanitaires imposées aux Français. Les journalistes ont réussi à s’introduire dans un dîner organisé par un « célèbre collectionneur », dont l’identité n’a pas été révélée. Des dîners auxquels participeraient « quelques ministres », comme le confiait l’un des invités de ces soirées, sous couvert d’anonymat. Pas de chance Pierre-Jean Chalençon de nombreux internautes ont reconnu le Palais Vivienne à Paris, sa propriété. De révélation en révélation, le scandale s’est transformé en une possible affaire d’État, obligeant Pierre-Jean Chalençon à s’expliquer et à nier ses propos sur toutes les télévisions …

C’est pourquoi Pierre-Jean Chalençon a une bonne raison.

Comme le rappelle Cyril Hanouna, dans ce cas, l’amateur de Napoléon risque gros. Une amende de 15 000 euros, mais surtout une peine de prison pouvant aller jusqu’à un an. Une perspective pas très agréable pour un ancien acheteur d’affaire conclue qui a des raisons de s’inquiéter de ce « poisson d’avril » qui tourne mal mais qui se dit néanmoins prêt à répondre aux policiers:  » Je serai à leur disposition il n’y a aucun problème mais franchement c’est une tempête dans un verre d’eau  » a-t-il déclaré, ajoutant dans la foulée :

 » En ce moment j’ai l’impression d’être une sorcière, à l’époque de la Révolution ou au Moyen-Âge j’aurais été pendu haut et court donc il y’a un moment faut arrêter quoi c’est terrible !  » Inarrêtable l’ancien compère de Caroline Margeridon a ensuite lancé « Je suis une sorte de bouc émissaire de cette histoire je n’en reviens pas moi-même, si inviter quelques personnes chez soi… »  » Je deviens le nouveau Jacques Mesrine c’est hallucinant !  » s’est-il défendu énervé.

Annonces

Le collectionneur a déclaré que l’affaire était « profondément touché ». « Je suis tout seul j’avoue que c’est un peu compliqué. Je suis un mec fort mais j’ai perdu papa l’année dernière, beaucoup d’amis cette année, j’ai eu ces insultes l’an dernier, on m’a traité de tous les noms et là j’avoue que c’est un peu fatigant, c’est pas facile  » a-t-il ajouté, avant de conclure espérant enfin « tourner la page ». On le serait à moins mais ce n’est pas gagné.

Source/Voici

rony jevemi

Média