JPP sort du silence et réagit aux accusations portées contre PPDA.

Annonces

JPP s’est exprimé pour la première fois sur les charges retenues contre Patrick Poivre d’Arvor, ce mardi 2 mars.

Annonces

L’ancienne star du 13 heures de TF1 a défendu le journaliste et dénoncé des “mensonges”.

Le 18 février, Le Parisien a révélé que Patrick Poivre d’Arvor faisait l’objet d’une enquête pour vi*ol aggravé. La requérante Florence Porcel a raconté son histoire de manière romantique dans son livre Pandorini et rappelle les événements qui auraient eu lieu entre 2004 et 2009.

Alors que l’affaire prenait de l’ampleur

sur les réseaux sociaux, l’ancienne star de TF1 a posté une déclaration sur son compte Facebook niant les faits dont il était accusé. «Il n’y a jamais eu aucune forme de contrôle, ni a fortiori de contrainte.

Annonces

Les écrits de Madame Florence Porcel, que j’ai conservés, en grande partie après ses accusations, le confirment pleinement. (…) La recherche de publicité ne justifie pas tout.

Pas davantage la fascination pour ce qui brille. De toute ma vie je n’ai jamais obligé quiconque à une relation sentimentale, ni bien évidemment à une relation se*uelle”,

Dans le Parisien, de nombreux témoignages ont été reçus contre le journaliste. D’anciens associés ont même assuré que dans la tour de TF1, “dès qu’une stagiaire arrivait, la première chose qu’on lui disait c’est : « Fais gaffe, ne monte jamais seule dans l’ascenseur avec PPDA »”.

Annonces

Hérésie pour JPP, qui fut pendant de nombreuses années le collègue de Patrick Poivre d´Arvor.

“J’ai été très choqué de ce qui est sorti dans la presse, c’est lamentable ce genre d’affaires !”, a confié le mari de Nathalie Marquay auprès des Grandes Gueules sur RMC ce 2 mars.

Concernant la mise en garde sur l’ascenseur, tout cela n’est qu’un “mensonge” pour l’ancien présentateur du 13 heures. « Je peux vous le dire parce que Le Parisien cite des journalistes de TF1 qui n’ont pas connu cette époque, ou pratiquement pas”, affirme Jean-Pierre Pernaut, indiquant que ces rumeurs concernaient “un autre”. “Ce n’était pas PPDA, et c’est un homme politique”, souligne celui qui a été remplacé par Marie-Sophie Lacarrau.

« Il est dans la vie comme il est dans les livres »
Annonces

JPP a cependant admis que son ancien collègue était «quelqu’un qui aimait les femmes et ne cachait jamais son amour pour les femmes».

“Patrick, son bureau était au milieu de la rédaction, s’il s’était passé quelque chose dans ce bureau on l’aurait su (…) Il est dans la vie comme il est dans ses livres. Il écrit remarquablement bien, il aime parler. S’il s’était passé des choses répréhensibles, on l’aurait su. J’aimerais connaître la liste des gens qui ont témoigné car ces témoignages sont mensongers”, termine JPP .

Source/Voici

rony jevemi

Média