Quantcast

Une dame de 88 ans a été importunée par un homme qui en voulait à son argent.

Annonces

Une dame de 88 ans a été importunée par un homme qui en voulait à son argent. Non seulement, elle ne s’est pas laissé faire mais, en plus, elle a visé juste en lui envoyant un grand coup de genou dans l’entrejambe.

Annonces

Au moment où elle retirait des espèces à un distributeur, cette dernière a été importunée par un homme qui en voulait à son argent. Mais sans qu’il s’y attende le moins du monde, le voleur a été reçu à grand coup de genou dans l’entrejambe.

Selon le quotidien local,

la scène s’est déroulée le dernier jeudi du 4 février, tôt le matin à Saint-Dié-des-Vosges.

La quasi-nonagénaire retirait de l’argent à la Poste, quand un homme l’a abordée de manière insistante.

Annonces

Si on ne sait pas ce qu’ils se sont dit au départ, reste que le ton est vite monté, du moins suffisamment pour surprendre plusieurs passants alentours qui se sont approchés.

Le monsieur, «entre 40 et 50 ans»

indique Vosges Matin, avait, ont-ils dit, «un aspect pas très propre et l’air aviné».

« Je l’ai vu, à 30 cm d’une femme essayant de taper sur le clavier du distributeur », a déclaré un témoin sur les lieux. «Elle l’a poussé la première fois, mais il est revenu. Elle lui a donc donné un gros genou à l’entrejambe, a-t-il ajouté.

Annonces

L’agresseur est obligé de sortir en boitant, mais surtout les mains vides, sans argent et sans butin de toutes sortes. Ensuite, il s’enfuira à vélo, moyen de transport probablement pas très approprié. C’est alors que certains témoins de l’incident le poursuivent en ville, avertissant la police.

Un Homme connu des services de police

Des agents mettront finalement le grappin sur cet homme bien connu des services de police, et au casier judiciaire, long comme le bras, avant de le placer en garde à vue.

De sources concordantes, il est apparu également que l’individu n’en était pas à son coup d’essai, ayant déjà tenté sa chance au même distributeur auprès d’autres usagers.

Annonces

Mais c’était sans compter le grand courage d’une femme âgée, aujourd’hui encore pas du tout traumatisée.

«J’ai toujours été dynamique, il n’allait pas m’embêter longtemps», a-t-elle conclu sous couvert de l’anonymat.

Source/ CNews

rony jevemi

Média