Quantcast

Jean Castex demande une mobilisation: « L’objectif est d’éviter un second confinement »

Annonces

Jean Castex était accompagné de plusieurs ministres ce jeudi 4 février à une importante conférence de presse hebdomadaire sur Covid-19.

Annonces

Jean Castex a d’abord voulu rappeler des données en France. S’ils sont très grands, ils restent stables. Selon lui, ces chiffres qui n’augmentent pas s’expliquent par la stratégie du gouvernement.

« Si la situation reste préoccupante, elle se distingue néanmoins de celle de beaucoup de nos voisins. Nous n’avons pas connu ces dernières semaines de vague épidémique d’ampleur, la circulation du virus n’a pas sensiblement augmenté ces dernières semaines », indique Jean Castex.

Avec le début des vacances scolaires, le Premier ministre français ne veut pas affaiblir la vigilance. Par conséquent, il a voulu renforcer la position des Français.

Annonces

« L’heure n’est pas au relâchement » a-t-il énoncé. « Il ne s’agit pas de discipline. Mais tout simplement de respect des autres et de solidarité. »

Un nouveau confinement n’est pas une priorité selon le chef du gouvernement.

« Les chiffres ne nous obligent pas à prendre une telle décision. Cependant, s’ils augmentent, nous n’hésiterons pas à ordonner un confinement » explique-t-il.

Cependant, Jean Castex a annoncé que les frontières étaient toujours fermées. « Le but est de ne pas laisser passer les variants. » Les déplacements vers les territoires d’outre-mer sont également interdits. « La raison n’est pas de nous protéger cette fois-ci mais de les protéger eux. Le virus y circule moins que chez nous. Le but est d’éviter qu’il se balade pour avoir des situations incontrôlables comme à Mayotte qui a été durement touchée par le variant sud-africain par exemple. J’en appelle à la mobilisation des Françaises et des Français : nous devons tenir ensemble, nous devons agir ensemble, plus que jamais (…) nous devons nous battre pied à pied. »

Le Premier ministre a assuré comprendre la difficulté tout en jugeant que c’était « indispensable ».
Autre point important: l’importance du télétravail.
Annonces

« Depuis la fin de l’année, le recours au télétravail s’est réduit, ce qui est d’autant plus regrettable que beaucoup d’entreprises n’avaient pas déployé, loin s’en faut, toutes les possibilités d’en faire » annonce le chef du gouvernement. « Il y a encore trop d’entreprises où le télétravail serait possible mais n’existe pas du tout ou à des niveaux très faibles », précise-t-il.

il est revenu sur la vaccination.

« Tous les résidents d’Ehpad volontaires auront reçu leur première injection d’ici la fin de la semaine », affirme-t-il. « La vaccination est une course de vitesse, mais elle ne doit pas se faire au détriment de la qualité, de la sécurité pour nos concitoyens. » Il est également revenu sur le délai conséquent qu’il faut attendre entre deux injections. « Nous assumons de respecter le délai de 3 à 4 semaines entre les deux injections des vaccins Pfizer et Moderna, contrairement à d’autres pays, certes peu nombreux, qui ont cherché à vacciner un maximum de personnes en décalant à plus tard le rappel dont dépend pourtant l’efficacité finale de la protection vaccinale. »

Enfin, Jean Castex s’est félicité de l’arrivée du nouveau vaccin AstraZeneca.

Cela va nous permettre d’accélérer notre campagne de vaccination. Nous pourrons atteindre l’objectif de 4 millions de personnes ayant reçu leur première injection d’ici la fin du mois de février. Une première livraison, dès la fin de cette semaine, permettra de vacciner en priorité d’autres professionnels de santé dès ce samedi », a-t-il promis.

Annonces

Source/ .dhnet.

rony jevemi

Média