Nice, un restaurateur placé en garde à vue pour avoir ouvert son établissement

Annonces

Nice : Le restaurateur, qui a ouvert son restaurant ce mercredi 27 janvier, bien qu’interdit depuis plusieurs mois, a été interpellé, a fait savoir dans la soirée la préfecture des Alpes-Maritimes.

Annonces

«Son cuisinier, un étranger en situation irrégulière qui y travaillait, a été arrêté», indique la préfecture sur Twitter.

Il ajoute qu’une centaine de clients identifiables assis sur le patio couvert « seront ou ont été verbalisés », ajoute-t-elle.

« Liberté ! »

« Je dois payer mes employés, faire vivre ma famille »,

Annonces

avait déclaré Christophe Wilson, patron du restaurant « Poppies », dans le centre de Nice lors du service du midi.

L’établissement était fermé depuis le 30 octobre dans le cadre des mesures sanitaires prises par le gouvernement pour lutter contre le Covid-19 qui a fait plus de 74 000 morts en France.

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, on le voit chanter «Liberté! »en choeur avec des clients, assiettes à la main.

Annonces

« Il faut qu’il y ait quelqu’un qui donne l’élan à tout le monde, et si ça doit être moi qui dois prendre les risques, je les assume », avait-il aussi lancé sur la terrasse couverte de son restaurant.

S’il avait espéré que «tout le monde suivrait ses traces et que toute la population de notre pays retrouverait une vie normale», le restaurateur de 50 ans n’avait pas l’intention de rouvrir. plusieurs jours.

Les forces de l’ordre présentes près de l’établissement lors du service n’étaient pas intervenues pour verbaliser les clients attablés sans masques. Une « indulgence » qui avait fait plaisir au restaurateur.

Annonces

Cet épisode a eu lieu alors que le maire LR de Nice Christian Estrosi a annoncé ce mercredi avoir pris un arrêté interdisant les locations saisonnières dans sa ville du 6 au 20 février, afin d’éviter une nouvelle flambée des cas de Covid-19.

Source/L’OBS

rony jevemi

Média