Quantcast

Maud et Laurent ont partagé des nouvelles peu réjouissantes

Annonces

Maud et Laurent ont partagé des nouvelles peu réjouissantes avec leurs abonnés sur les réseaux sociaux.

Annonces

Un nouveau coup dur pour un couple qui vient de se remettre de graves problèmes financiers …

Si L’amour est dans le pré

a permis de retrouver de nombreux cœurs solitaires, la vie dans une ferme avec des caméras éteintes est loin d’être une longue rivière calme

En couple depuis plus d’un an, les tourtereaux qui se sont rencontrés lors de la 14e saison de l’émission M6 ont eu du mal.

Annonces

L’éleveur de vaches et de moutons et sa partenaire n’ont malheureusement pas évité la violence du monde agricole et les problèmes financiers qui en résultent.

Et quand ils ont commencé à voir le bout du tunnel, grâce à la générosité des internautes, maintenant le couple les accusent de nouvelles déceptions

« Nous n’avons pas encore pris le temps de vous souhaiter une BONNE ANNÉE !!! Tous nos vœux de santé et bonheur » a commencé Maud dans un post Instagram publié samedi 2 janvier. Des mots plein d’espoirs pour cette nouvelle année qui tranchent avec la suite du message.

Début d’année difficile
Annonces

Si elle apparaît souriante à côté d’un bébé veau dans ce montage photo partagé sur son compte Instagram, les coulisses de sa vie quotidienne à la ferme ne sont pas aussi élégantes.

« Je vous présente un petit qui vient de naître. Encore une fois, nous avons dû appeler les vétérinaires pour faire une césarienne pour le bien de la vache et du veau (il ne faut pas le faire attendre si il a décidé de venir au monde…) a-t-elle expliqué.

Cette saison/année n’est pas au top pour nous

car quasi tous les vêlages sont par césarienne. C’est un coût supplémentaire mais nous n’avons pas le choix. »

Annonces

« Pourquoi nos veaux sont si gros ??? », se demandent Maud et Laurent, sans pouvoir apporter un début d’explication. Pourtant, le couple l’assure : tout a été mis en place afin d’éviter cette situation.

« Nous avons laissé les vaches dans les champs le plus tard possible pour qu’elles profitent de la bonne herbe (peut-être trop bonne…) avant de les rentrer et leur donner du foin.

Elles, ou plutôt les veaux, ont peut-être trop profité en fin de gestation… » avance Maud.

Annonces

Un début d’année difficile donc pour les amoureux, qui vont devoir encore faire preuve d’une détermination sans faille pour s’en sortir…

Source/Voici

rony jevemi

Média