Quantcast

Robert Hossein, comédien et metteur en scène est décédé

Annonces

Robert Hossein, comédien et metteur en scène, homme de théâtre comme de cinéma, est mort ce jeudi matin, au dernier jour de l’année 2020.

Annonces

Son épouse, Candice Patou, a confirmé à l’AFP cette information initialement publiée par Le Point, soulignant que son mari était décédé

« à l’hôpital » après des « problèmes respiratoires ». La veille, il avait 93 ans

Grand spectacle

C’est au théâtre que l’acteur a connu ses plus belles heures. Lui-même dramaturge dans les années 1950 et 1960,

Annonces

il s’était constitué un impressionnant répertoire d’interprète tout au long de sa carrière, endossant

des personnages de Jean-Paul Sartre comme de Jean Anouilh ou de Jean Genet, passant d’une adaptation de Georges Simenon à une histoire tirée d’Emily Brontë.

Robert Hossein s’était fait metteur en scène

dès 1949 et le même éclectisme a accompagné ses choix de directeur d’acteurs.

Annonces

Il a ainsi dirigé des représentations de pièces de William Shakespeare, de Federico Garcia Lorca ou de Maxime Gorki.

Mais c’est peut-être sa capacité à monter de grands spectacles qui avait le plus frappé l’opinion.

Après le Cuirassé PotemkineNotre-Dame de Paris et Les Misérables dans les années 1970, il avait encore donné, entre autres et plus récemment, Un homme nommé JésusC’était Bonaparte et Ben-Hur.

Une carrière prolifique au cinéma, dominée par Angélique
Annonces

Robert Hossein a aussi tourné autour des caméras du cinéma, à la fois comme réalisateur et comme comédien.

Le cinéaste Robert Hossein a ainsi conçu 15 films, dont sa version des Misérables avec Lino Ventura dans le rôle de Jean Valjean.

Il est en revanche plus difficile de compter les interventions du comédien Robert Hossein.

Annonces

On notera cependant que de ce côté là, il a travaillé pour Sacha Guitry, Jean Delannoy, Jules Dassin, Roger Vadim, Gérard Oury, Edouard Molinaro, Claude Lellouch, Henri Verneuil. Et la liste est encore longue.

Une oeuvre ressort très nettement de sa filmographie: les cinq volets de la saga Angélique. Il y incarnait Joffrey de Peyrac, l’époux de l’héroïne, jouée par Michèle Mercier.

Source/BFMTV

rony jevemi

Média