Quantcast

Catherine Laborde fait de nouvelles confidences sur son état de santé

Annonces

Catherine Laborde s’est à nouveau confiée sur les terribles conséquences qu’a sa maladie sur son quotidien

Annonces

expliquant cette fois qu’elle ne pouvait plus sortir seule.

Catherine Laborde s’est récemment confiée à Audrey Crespo-Mara sur sa maladie

La maladie de Parkinson et la démence à corps de Lewy, une maladie neurodégénérative

Annonces

qui emprunte certains des symptômes de la maladie d‘Alzheimer.

« Normalement, on dit : ‘Je vais bien merci !’ parce que c’est automatique mais dans cette question, il n’y a pas d’automatisme. Et quand vous me demandez si je vais bien, je vous dirais : ‘Oui, quelques fois, et quelques fois, ça ne va pas très bien’ »,

comme l’a souligné l’ancienne animatrice du journal météo de TF1, avant d’invoquer son «désespoir absolu».

Annonces

« Il y a un temps qui est terminé, et avant de vivre cette maladie, je ne le savais pas. »

Dans cet entretien, elle était revenue sur ses symptômes. « Je perds la mémoire sans arrêt. Là, je viens de vous parler et je ne sais plus ce que j’ai une demi-heure plus tôt« , avait-elle ainsi révélé. Elle parlait aussi des plus récentes manifestations de la maladie : « C’est que je ne sais plus, quand je suis dans le noir, si je suis en haut ou en bas ».

« Je ne sors pas seule »

Dans une interview à Télé Star,sa sœur Françoise Laborde évoque une autre conséquence de la maladie.

Annonces

Je ne sors pas seule. Je trébuche beaucoup. Mais avec Thomas ou mes filles, oui. Thomas me pousse à sortir, à voir des amis, à avoir une vie sociale ».

Elle en profite pour rendre hommage à son mari Thomas Stern, qui l’aide à traverser ces épreuves.

Thomas accepte ces fluctuations que m’impose la maladie, avec par moments de grandes envolées sentimentales et tout à coup, tout qui se défait de manière inexorable », explique-t-elle. 

Annonces

Et pour combattre sa maladie, Catherine Laborde suit un traitement, comme elle l’avait déjà expliqué sur le plateau de C à vous.

 » On atténue bien les effets de Parkinson. Mais il n’y a pas beaucoup de traitements… Et j’ai participé à un test clinique sans savoir si j’ai reçu un placebo ou le vrai traitement » , précise-t-elle.

Le terrible moment vécu pour son mari durant le confinement

Co-auteur avec sa femme du livre Amour malade, Thomas Stern s’était confié à TV Grandes chaînes sur les symptômes de la terrible maladie dont souffre sa femme.

Annonces

« Toute une série sont communs avec Parkinson tels que les tremblements, problèmes neuro-moteurs, difficultés à se mouvoir…ces aspects se soignent avec un traitement médical », avait-il expliqué.

« A cela s’ajoutent des aspects psycho-moteurs comme une montée progressive des états de confusion , perte de la mémoire immédiate…

Et enfin, les insomnies, le somnambulisme…ça peut atteindre un stade critique. Heureusement, l’évolution est très lente chez Catherine.

Annonces

 » Il avait cependant vécu un moment très traumatisant pendant le confinement. « Le plus traumatisant, c’est un jour où elle ne me reconnaissais plus. Ca m’a foutu les jetons. La perte totale de reconnaissance est l’une des particularités de cette maladie. Heureusement ça n’est plus arrivé depuis. »

Source/ Télé Star

rony jevemi

Média