Quantcast

Le chemin emprunté par Victorine un endroit dangereux

Annonces

Plusieurs habitants de Villefontaine, en Isère, ont décrit le chemin emprunté par Victorine

Annonces

quand elle a disparu, comme un endroit dangereux.

Le mystère reste entier sur la mort de Victorine Dartois, 18 ans. Samedi, la jeune femme

n’a plus donné signe de vie après avoir appelé ses parents pour leur dire qu’elle était sur le chemin du retour.

Annonces

Son corps sans vie a été retrouvé lundi, dans un ruisseau à proximité du chemin qu’elle avait emprunté pour rentrer chez elle.

Si les premiers examens du médecin légiste n’étaient pas concluants, l’autopsie a révélé que la jeune femme était morte par noyade, « avec intervention d’un tiers ».

Une conclusion faite en raison de « multiples ecchymoses internes » observés sur le corps de la victime.

Annonces

Ce vendredi, les enquêteurs sont retournés sur les lieux du drame, à la recherche de nouvelles informations.

Cette tragique disparition secoue les habitants de Villefontaine.

Ils ont été nombreux à rendre hommage à la jeune étudiante en communication.

Samedi, Victorine avait passé l’après-midi à faire du shopping avec des amis.

Annonces

Sur le chemin du retour, elle avait décidé de rentrer à pied après avoir raté son bus.

Si ses proches ont confié qu’elle avait l’habitude d’emprunter ce trajet, certains riverains ont dénoncé la dangerosité du chemin.

« C’est un chemin un peu en hauteur de Villefontaine.

Annonces

Il est rapide, mais il est en plein milieu d’une forêt, sans éclairage.

pas entouré d’habitations, on ne se sent pas en sécurité…

rien autour », a confié une proche de la famille au micro de BFMTV.

Annonces

Hafida habite dans le quartier, et confie avoir elle-même eu des inquiétudes avec ce chemin

« Il n’y a pas de caméra jusqu’au sous-terrain. N’importe qui peut bondir e n’importe où. Pas de caméra, rien.

C’est l’abandon complet.

On peut vraiment l’appeler le « coupe-gorge » cet endroit. On peut vous faire ce que vous voulez et repartir.

Annonces

Quand ma fille rentrait, elle restait sur tout le trajet en ligne au téléphone avec moi parce qu’elle avait peur ».

Source/ sudinfo

rony jevemi

Média