Quantcast

Philippe Etchebest en colère son gros coup de gueule

Annonces

Philippe Etchebest, connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche,

Annonces

a poussé un coup de gueule après ces nouvelles mesures gouvernementales.

“Pour le coup, ça me met vraiment en colère.

 Les fermetures anticipées de restaurants ne vont pas freiner la propagation du virus. 

Annonces

Ce n’est pas vrai”, a-t-il expliqué au micro de BFMTV mercredi soir.

“Qu’est-ce qui va se passer après 22h? Le virus va s’arrêter de circuler? Je n’y crois pas une seconde, ça devient insupportable.

Les gens feront la fête chez eux. Ils la feront dehors. Je le vois. Je suis sur le terrain tous les soirs.

Annonces

Quand je finis le service, je passe sur les quais à Bordeaux, il y a du monde partout.

Cet été personne n’a rien dit. C’était la foire à neuneu et aujourd’hui, il n’y a que des problèmes.

Il faut m’expliquer. Je ne comprends pas. Ah oui bien sûr, tout le monde était en congé, maintenant on a le retour de manivelle”, a-t-il ajouté.

Annonces

“C’est un problème de discipline. Je suis désolé, il faut dire les choses très clairement.

De la part du gouvernement, on dit les choses et on applique derrière. Mais là on ne sait pas.

Même vous, vous saviez même pas si c’était que les bars ou les restaurants.

Annonces

Personne ne sait rien en fait.

On prend tout dans la gueule (sic), on le subit. Ça devient insupportable, je suis désolé.”

“On nous enfonce la tête sous l’eau”

Ce jeudi matin, le présentateur de Cauchemar en cuisine ne décolérait pas.

Annonces

“On a le sentiment d’être puni. Pourquoi sommes-nous montrés du doigt? On passe pour une profession dangereuse.

On nous stigmatise. Il faut arrêter. Ça suffit.”

“On nous a demandé d’appliquer des protocoles sanitaires drastiques, ce qui a été fait.

Annonces

Vous pouvez le voir dans mon restaurant.

Je perds 30% de capacité comme beaucoup d’autres. Je ne suis pas le seul dans ce cas-là.

Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier.

Il y a peut-être ceux qui n’appliquent pas ces protocoles.

Ceux-là, il faut les sanctionner. Mais laissez travailler ceux qui font les choses dans les règles.

On est en train de se noyer, et on nous enfonce la tête sous l’eau.” 

Pour conclure, le juré de Top Chef a lancé un appel aux syndicats.

“Il faut s’unir et parler d’une seule et même voix pour porter cette parole au niveau du gouvernement.

Moi, je ne peux rien faire malheureusement.

Il faut qu’il y ait des actions qui soient menées, réelles et fortes.

C’est à nos syndicats de le faire et je compte sur eux pour dire tout ce qu’il se passe sur le terrain.”

Source/ BFMTV

Loading...

rony jevemi

Média