Quantcast

Elle avait été frappée lundi soir de plusieurs coups de couteau par son propre fils, âgé de 18 ans.

Annonces

La soprano Monique Borelli a succombé à ses blessures dans la nuit de mardi à mercredi, à l’hôpital Nord de Marseille.

Annonces

Elle y avait été admise lundi soir en urgence absolue après avoir été poignardée par son propre fils, un jeune homme âgé de 18 ans.

Tout commence ce lundi 20 juillet aux alentours de 22h, au domicile familial de Châteauneuf-le-Rouge, près d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Le père, âgé de 60 ans, et la mère qui a 59 ans, accusent leur fils, qui vit toujours avec eux, de leur avoir volé de l’argent.

Face aux réprimandes de ses parents, le jeune homme s’énerve, rentre dans une vive colère, se saisit d’un couteau et donne un premier coup à son père

Plusieurs coups dans la région du cœur 

Annonces

Ce premier coup n’est que superficiel, mais l’adolescent roue son père de coups de poings et de pieds. Il s’en prend ensuite à sa mère et lui assène plusieurs coups de couteaux dans la région du cœur. Cette dernière est transportée à l’hôpital où elle subira une opération, mais cela ne suffira pas à la sauver.

Une information judiciaire ouverte

Selon le parquet d’Aix-en-Provence, le suspect n’était pas connu de la justice. Il doit faire l’objet d’une expertise psychiatrique afin de mettre en évidence d’éventuels troubles de santé mentale

Une information judiciaire a été ouverte mercredi après-midi, et le jeune homme a été mis en examen pour tentative de meurtre sur son père et sa mère.

Annonces

Du fait du décès de la victime, les faits devraient par la suite être requalifiés. Le mis en cause doit passer devant le juge des libertés et de la détention dans la soirée avant un probable placement en détention provisoire

Source/France Bleu

rony jevemi

Média