Jean-Luc Reichmann a publié un poignant message sur les réseaux sociaux.

Annonces

Il y a rendu hommage aux proches du défunt, dévastés par le drame qui s’est produit.

Annonces

La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre. Le 5 juillet dernier à Bayonne, une violente agression a eu lieu dans un bus public. Peu avant 19 heures, trois hommes âgés d’une vingtaine d’années sont montés à bord avec un chien.

Ils ont été rejoint quelques minutes plus tard par un troisième individu, à l’arrêt « Balishon ». C’est alors qu’une altercation a éclaté entre eux et Philippe Monguillot, le chauffeur. A en croire le témoignage d’une jeune femme auprès de la Dépêche, le conducteur aurait demandé aux individus de se munir de leurs masques.

Le ton serait monté, jusqu’à ce que le chauffeur soit éjecté de son propre véhicule. Une fois sur le quai du Tram’Bus, il aurait été roué de coups par ses agresseurs, qui l’auraient laissé défiguré et le visage en sang. Aidé par plusieurs passants, le quinquagénaire aurait ensuite réussi à se relever mais se serait écroulé quelques mètres plus loin, entre l’arrêt de bus et l’automate qui dessert les tickets de transports.

Annonces

« J’ai vu le corps du conducteur de bus tomber la tête la première, entre l’arrêt de bus et l’automate où l’on prend les tickets. Il est tombé sur le dos. Quelqu’un a dit il est mort ! », a rapporté une source auprès de nos confrères.

Jean-Luc Reichmann est en colère

Inconscient, Philippe Monguillot a été emmené à l’hôpital en état de mort cérébrale, où il est décédé ce vendredi 10 juillet. Une histoire tragique qui a touché tous les Français, nombreux à envoyer des messages de soutien à la famille du défunt.

Annonces

En effet ce dernier était marié et avait trois filles prénommées Mélanie, Marie et Marion. Un clan endeuillé auquel a rendu hommage Matt Pokora, mais aussi Jean-Luc Reichmann. Très actif sur les réseaux sociaux, l’animateur de 59 ans s’est dit particulièrement touché par ce drame qui s’est produit dans sa ville de coeur.

C’est pourquoi il a tenu à apporter tout son soutien aux proches de Philippe Monguillot. « Une famille brisée au nom de quoi ⁉️…Je suis bouleversé par tant de violence et de lâcheté.

Je continuerai à me battre, à vos côtés tant que je le pourrai, et à dénoncer toute forme de violence », a-t-il écrit en légende d’un portrait de toute la famille. Quatre suspects ont été arrêtés et écroués lundi 6 juillet. Deux d’entre eux, âgés de 22 et 23 ans, ont été mis en examen pour « tentative d’homicide volontaire »

Annonces

Source/ Voici

rony jevemi

Média