Les conséquences du confinement peuvent être fatales. Un ancien candidat de Top Chef en a fait les frais. Julien Duboué de la cinquième saison du concours culinaire de M6 a annoncé la fermeture de son restaurant.

Annonces

C’est un secteur qui vit la crise de plein fouet. Pendant plus de deux mois, les restaurateurs n’ont pas eu d’autre choix que de fermer leurs établissements.

Annonces

Une période extrêmement difficile pour ces derniers. Mais le déconfinement ne présage pas le retour à la normale. Celui-ci n’agit pas telle une baguette magique. Le 2 juin dernier, de nombreux restaurants ont tout de même pu rouvrir leurs portes – ou leurs terrasses uniquement, pour les départements placés en zone orange.

Sauf qu’avec les nouvelles règles sanitaires qui leur sont imposées, les restaurateurs prennent le risque de travailler à perte, puisqu’ils ne peuvent pas accueillir autant que clients qu’ils le souhaiteraient. Les grands noms de la gastronomie française n’hésitent d’ailleurs pas à tirer la sonnette d’alarme depuis le début de cette crise sanitaire.

Philippe Etchebest a récemment fait part de son inquiétude face à la baisse (déjà) de fréquentation des restaurants. D’ailleurs, selon le juré de Top Chef près de 40% des restaurateurs devront mettre la clé sous la porte d’ici la fin de l’année.

Annonces

Malheureusement, pour certains, le couperet est déjà tombé. C’est le cas d’un ancien visage de Top Chef. Il s’agit de Julien Duboué. L’homme de 39 ans avait participé à la cinquième saison du prestigieux concours culinaire de M6 – dont la finale de cette édition sera diffusé le 17 juin prochain – alors remportée par Pierre Sang.

C’est sur son compte Instagram que ce Dacquois d’origine a annoncé la triste nouvelle ce mardi 9 juin. Julien Duboué a publié une photographie en noir et blanc de lui, devant son restaurant La Dalle, les pouces vers le bas.

« Bon, bien voilà !!!! C’est décidé, l’un de mes restaurants, La dalle va fermer ! », déplore-t-il, avant d’expliquer que son établissement a vécu une courte vie semée d’embûches : « 9 mois d’exploitation dont 2 mois de grèves et 3 mois de covid !

Annonces

Nous avons beau adorer notre métier et travailler comme des forcenés mais nous ne sommes pas des magiciens », lâche-t-il non sans agacement. Une nouvelle qui a ému la profession. Le chef de l’Elysée, Guillaume Gomez, Eric Fréchon ou encore Yannick Tranchant lui ont apporté leur soutien.

La colère des candidats de Top Chef

« Quelle tristesse quand on connaît le talent de l’homme », déplore également Christophe Michalak. Ancien finaliste de Top Chef, Victor Mercier – qui a récemment ouvert son propre établissement – lui a fait part de son inquiétude.

Annonces

« Je commence à péter un câble aussi. Courage Julien mais là ce qui me rend ouf, c’est que ça n’a rien à voir avec le talent de cuisinier ou d’entrepreneur. On est juste baisé », s’insurge-t-il, tandis que David Gallienne surenchérit :

« Quel misère ce covid … courage Julien et dire que je viens de prendre l’avion et qu’on était serré comme dans une bétaillère… Je comprends plus rien au système français…!!! ».

Néanmoins, Julien Duboué n’a pas dit son dernier mot. Le chef reste à la tête de ses deux autres adresses parisiennes : Boulom et A Noste, dans lesquelles il espère que les clients seront au rendez-vous. Si Julien Duboué est l’un des premiers à faire les frais de cette crise sanitaire, ce n’est malheureusement que le début de l’hécatombe

Annonces



Annonces

Loading…

Source/ Voici

rony jevemi

Média