Avec le coronavirus, quelques émissions déjà ont été tournées sans public, cette semaine. C’est le cas notamment de « C’est Canteloup » sur TF1.

Annonces
(MaxPPP TagID: maxnewsspecial249198.jpg) [Photo via MaxPPP]

Ce 3 mars, le bilan de l’épidémie de coronavirus Covid-19 a dépassé les 3.000 morts dans plus de soixante pays. En France, le bilan s’est alourdi à 4 morts ce mardi tandis que quelque 204 personnes contaminées ont été recensées lors du dernier décompte officiel, aujourd’hui.

Annonces

Face aux risques potentiels d’épidémie, certains préfèrent ne prendre aucun risque…

Un public factice pour Nicolas Canteloup et Alessandra Sublet

Outre les concerts annulés ou menacés d’annulation (comme ceux de Gims, Matt Pokora, ou encore Vitaa et Slimane), suite à une interdiction du gouvernement des rassemblements de plus de « 5 000 personnes en milieu confiné », les chaînes de télévision ont elles aussi été impactées par le coronavirus.

Laurent Bignolas
Annonces

l y a quelques jours, on apprenait par exemple que Laurent Bignolas, animateur de la matinale de France 2, avait été placé à l’isolement après son retour d’Italie, sur décision de la direction de France Télévisions.

. Et le service public n’est pas le seul à prendre des mesures.

Dans les colonnes du Parisien, ce 3 mars, on apprend ainsi que TF1 a également été obligé de s’adapter à la situation, en l’absence de public.

Téléfoot
Annonces

Dimanche, dans Téléfoot, le public habituel a été prié de ne pas se déplacer au siège. Même chose lundi après-midi pendant le tournage de l’émission « C’est Canteloup ».

Il a été demandé à une trentaine d’employés de la chaîne de s’installer sur les gradins derrière Nicolas Canteloup et Alessandra Sublet.

Une décision radicale qui a quelque peu agacé le producteur du programme, Jean-Marc Dumontet. Il a expliqué dans les colonnes du quotidien :

Annonces

« Même s’il vaut mieux être trop prudent que pas assez, il ne faut pas céder à la psychose. C’est un signal qui ne correspond pas à une réalité ».

Canteloup

L’émission va être moins bonne

Et pour cause, pour lui cette solution de dernière minute pourrait bien affecter la qualité de la pastille humoristique. Pour Jean-Marc Dumontet, il est clair que « Nicolas (Canteloup) a besoin des rires », mais pas n’importe lesquels…

Canteloup
Annonces

Le spécialiste déplore en effet : « Mais un salarié de TF1 qui doit rendre un PowerPoint n’est pas aussi rieur qu’une personne qui a pris un jour pour assister au tournage ».

Annonces

Loading…

Source / Public

rony jevemi

Média