Une écolière de 14 ans, qui a affirmé à la télévision, qu’un garçon de 10 ans l’avait mise enceinte assure maintenant qu’elle a menti pour cacher le fait qu’elle avait été vio… par un adolescent.

Annonces

Annonce

Annonces

Des témoignages sordides… Il y a quelques mois, Daria, une jeune russe de seulement 13 ans a assuré être tombée enceinte de son petit ami, Ivan. A la télévision, elle avait révélé qu’il n’avait que 10 ans. Mais après investigations et examens médicaux, les autorités ont dévoilé que le petit garçon était « sexuellement immature ». Impossible donc qu’il ait réussi à mettre son amoureuse enceinte…

Quelques jours après, la famille de Daria s’est rendue au commissariat pour évoquer l’existence d’un autre petit garçon, cette fois-ci âgé de 15 ans. Il aurait ensuite été assigné à résidence dans la région de Krasnoïarsk, en Sibérie, car l’âge du consentement est fixé à 16 ans en Russie. Et selon ses proches, Daria a révélé avoir menti sur l’identité du père de son enfant pour cacher un viol.

Annonce

Annonces

La jeune adolescente aurait encouragé son petit ami de 10 ans à mentir également pour lui éviter « la honte » d’avouer qu’elle avait été violée, comme le rapporte The Sun. « Même si l’enfant n’est pas de lui, alors quelle est la différence ? Il sera toujours son père », aurait assuré Daria, qui est depuis devenue influenceuse sur les réseaux sociaux. Le garçon de 15 ans voulait avoir des relations sexuelles avec elle, mais elle a catégoriquement refusé. Il aurait ensuite menacé de la traiter de « pute » sur les réseaux sociaux, sauf si elle cédait à ses avances. Il « l’a ensuite attrapée par les cheveux » et lui a dit de « se déshabiller », selon ce que la petite fille a avoué à la police. La jeune fille enceinte, ses parents, l’adolescent et ses parents ont été interrogés par des détectives russes afin de tirer cette enquête au clair.

Annonce

Un test ADN sera effectué
Peu après la révélation de cette grossesse, la maman de Daria avait confié son inquiétude. « Daria a avoué qu’elle était avec Ivan et qu’elle s’est bien amusée une fois. Je ne peux pas comprendre comment cela est possible. Réveillez-moi, je ne peux pas y croire », aurait-elle réagi. A la télévision, Daria a assuré que « c’était l’idée d’Ivan » : « Mais cela ne me dérangeait pas. (…) C’était un peu effrayant, douloureux. Tout était normal. C’était un peu honteux, on se cachait juste sous la couverture. Je ne pensais pas qu’à 10 ans, il pouvait faire de telles choses ». A ses côtés, Ivan avait tenu un discours similaire, pour protéger son amoureuse donc. Après sa naissance, un test ADN devrait être effectué sur le bébé pour formellement identifier son père. L’adolescent de 15 ans qui aurait violé Daria est actuellement aux mains des forces de l’ordre.

Annonces

Annonce

Loading…

rony jevemi

Média