Annonces

Ingrid Chauvin en avait gros sur le cœur ce dimanche 9 février. La maman de Tom a déversé sa colère sur Instagram après la mort de la petite Vanille.

Depuis le 10 juin 2016, Ingrid Chauvin est l’heureuse maman de Tom, un petit garçon aux bouclettes blondes qu’elle ne se lasse jamais de montrer sur les réseaux sociaux. Une arrivée salvatrice pour la star de Demain nous appartient qui, deux ans et demi plus tôt, perdait sa fille Jade atteinte d’une malformation cardiaque. Avant la naissance de leur fils, Ingrid Chauvin et son époux Thierry Peythieu avaient entamé des démarches d’adoption pour agrandir leur famille. Un désir auquel ils ont dû renoncer après l’arrivée de leur petit garçon : « Notre agrément prend fin en novembre, expliquait-elle l’année dernière. Je sais maintenant que notre dossier n’aboutira pas. Je suis en colère. » Et elle l’est encore plus depuis ce dimanche 9 février et la mort de la petite Vanille, enlevée et tuée par sa propre mère.

Annonces

Porte-parole de poigne
L’actrice de 46 ans n’a jamais caché sa colère envers les services d’adoption et de protection de l’enfance : « Mon combat n’est pas fini. J’y passerai ma vie entière, mais je ne renoncerai pas à faire bouger les lignes. […] C’est viscéral », révélait-elle. Alors voir qu’une petite fille sans défense a perdu la vie à cause de sa maman, Ingrid Chauvin ne peut se résoudre à l’accepter : « Je suis horrifiée et tellement en colère par le décès de la petite Vanille… Combien de décès et de vies brisées faudra-t-il attendre pour que la protection de l’enfance agisse dans un réel bon sens ?, s’indigne-t-elle. Quand arrêterons-nous de privilégier les liens du sang à tout prix ? »

Par ce message, la mère de Tom souhaite plus que tout faire évoluer les démarches d’adoption dont elle a elle-même été privée après des années d’espoir : « Quand je pense que cette petite fille aurait pu ce soir s’endormir en toute sérénité au sein d’une famille aimante comme la nôtre et comme bien d’autres si l’adoption avait été possible… Quand je pense que l’on a osé nous dire que nous aurions beaucoup de mal à adopter parce que nous sommes déjà parents ! » Un message salué par de nombreux followers et qui, on l’espère pour elle, sera entendu.

Voir cette publication sur Instagram

Je suis horrifiée et tellement en colère par le décès de la petite Vanille … Combien de décès et de vies brisées faudra t il attendre pour que la protection de l enfance agisse dans un réel bon sens . Quand arrêterons nous de privilégier les liens du sang à tous prix !!!! Quand je pense que cette petite fille aurait pu ce soir s endormir en toute sérénité au sein d une famille aimante , comme la nôtre et comme bien d autres si l adoption avait été possible … quand je pense que l on à osé nous dire que nous aurions bcp de mal à adopter parce que nous sommes déjà parents !!!! #honte #colère #protectiondelenfance #ase #enfantsplacés

Une publication partagée par Ingrid Chauvin (@ingrid_chauvin_officiel) le

Loading…