Annonces

C’est avec une grande émotion que Laetitia Milot a annoncé qu’elle ne pourrait plus avoir d’enfant, à cause de son endométriose.

Laetitia Milot était invitée dans « La boîte à secrets ». Faustine Bollaert lui avait réservé de nombreuses surprises, mais c’est la comédienne, en couple avec Badri Menaia, qui a fini par faire pleurer l’animatrice. La star de 39 ans, marraine d’EndoFrance, lutte contre l’endométriose, une maladie gynécologique peu connue qui provoque des règles difficiles, douleurs chroniques, parfois insupportables, risques d’infertilité… L’endométriose est de plus en plus médiatisée mais il reste beaucoup à faire pour améliorer son diagnostic et sa prise en charge.

Annonces

Laetitia Milot a donné naissance à une petite fille en mai 2018. Mais la mère de famille a confié qu’elle ne pourrait pas avoir un autre enfant à cause de l’endométriose. Mais elle mesure la chance qu’elle a d’avoir pu avoir Lyana et refuse de se plaindre.

« Je veux utiliser mon personnage public pour faire bouger les choses sur l’endométriose. On voulait fonder une plus grande famille. On voulait avoir un deuxième enfant pour donner un petit frère ou une petite soeur à Lyana. Avec Lyana, on a gagné une bataille contre l’endométriose, mais cette fois-ci, cette bataille, c’est l’endométriose qui la gagne parce que ca ne sera plus possible d’avoir un deuxième enfant. Je ne pourrais plus donner la vie une deuxième fois, mais ce n’est pas grave… Enfin, c’est pas que c’est pas grave, c’est que je n’ai pas le droit de me plaindre, on n’a pas le droit de se plaindre car la vie nous a donné le plus beau cadeau qui est Lyana et on en profite à fond. Cette mauvaise nouvelle, j’en fais une force pour me battre pour toutes ces femmes qui souffrent et tous ces couples qui galèrent à avoir un enfant et toutes ces femmes qui souffrent en silence », a expliqué Laetitia Milot.

Selon d’anciens chiffres du ministère de la Santé en France, l’endométriose touche entre 6 et 10% des femmes en âge de procréer. La méconnaissance de la maladie entraîne un retard diagnostique pouvant aller de six à dix ans.
Ces dernières années, l’endométriose a été médiatisée par des célébrités comme l’actrice américaine Lena Dunham, la chanteuse Imany ou l’animatrice Enora Malagré.
La maladie se caractérise par la présence en dehors de l’utérus de cellules d’origine utérine, qui réagissent aux hormones lors des cycles menstruels. Parfois, elle n’entraîne pas de symptômes et ne nécessite pas de prise en charge. Mais chez certaines femmes, elle provoque des douleurs, chroniques ou aiguës, voire l’infertilité.

Loading…