Quantcast

Pour Michou, ni larmes, ni noir de rigueur. L’adieu au célèbre patron de cabaret transformiste et figure de la nuit parisienne, vendredi à Montmartre, s’est habillé de bleu, sa couleur fétiche, et s’est déroulé en chansons.

Annonces

Ses obsèques se sont terminées comme ses spectacles: sur l’air d’«On vous le dit avec des fleurs», un de ses tubes, avec une foule s’amusant et dansant.

Annonces

Ils sont venus en nombre lui dire adieu, avec «une touche de bleu», comme suggéré par son entourage. En face de l’église Saint-Jean de Montmartre, des habitants ont déployé des draps de sa couleur fétiche. Les employés de son cabaret, certains n’hésitant pas à l’appeler affectueusement «maman», arborent des plumes bleues à la main.

Celui qu’on surnommait «le prince de Montmartre» avait depuis longtemps préparé sa sortie, choisissant de reposer dans un cercueil bleu capitonné, après une messe ne durant pas plus d’une heure. Ses volontés n’ont pas été respectées sur ce dernier point, face à l’afflux de gens, anonymes comme célébrités.

Dans cette foule, Brigitte Macron, qui lui a rendu visite peu de temps avant son décès survenu dimanche à l’âge de 88 ans. «La marque de son élégance, c’était son sourire et il l’a gardé jusqu’au bout», glisse la première dame.

Annonces

On aperçoit aussi le cinéaste Claude Lelouch, l’ancien Premier ministre Alain Juppé, les animateurs télé Bernard Montiel, Patrice Laffont, Jean-Luc Reichmann, les acteurs Jean-Paul Rouve et Anny Duperey.

Tolérance et générosité

«Un jour, j’ai déboulé chez toi et j’ai découvert un état d’esprit. Et je suis devenue une abonnée. Ce cabaret, je ne l’ai jamais quitté pendant 45 ans. Tu as fait plus pour la tolérance que tous les discours…», se rappelle, émue, l’actrice qui lui a rendu hommage dans l’église située à quelques minutes de marche du mythique cabaret.

Évocations de sa générosité envers les personnes âgées du quartier, de sa passion pour le champagne et de son inénarrable sens de la fête ont émaillé les hommages durant une messe retransmise sur des hauts parleurs à l’extérieur pour les dizaines de personnes n’ayant pu entrer.

Annonces

«Merci mon Mimi d’avoir repeint la butte en bleu», a déclaré Jean-Marc Tarrit, président de la République de Montmartre, une association locale. Ses membres portent traditionnellement une écharpe rouge et un chapeau noir. Certains avaient ajouté vendredi un discret ruban bleu.

A la sortie de l’église, ils forment une haie d’honneur pour laisser passer le cercueil bleu de Michou, sous les applaudissements nourris de la foule.

Michou a ensuite été inhumé au cimetière Saint-Vincent de Montmartre. De son vrai nom Michel Catty, il avait ouvert en 1956 son établissement qui a accueilli tous les jours pendant plus de 60 ans célébrités et inconnus venus dîner devant le spectacle d’artistes transformistes reprenant des chansons.

Loading…
Annonces

Source/ Sud info

rony jevemi

Média