Un nouveau témoignage vient semer le trouble dans l’enquête sur les circonstances de la mort d’Elisa Pilarski, la jeune femme tuée par des chiens, dans l’Aisne, en forêt de Retz, le 16 novembre dernier.

Annonces

Le 23 janvier dernier, le journal Le Parisien révélait que Curtis, l’American Staff, que promenait la victime au moment du drame, aurait mordu deux fois depuis le décès de sa maîtresse.

Annonces

Lors du premier incident, Curtis aurait mordu la jambe de Christophe Ellul, le compagnon de la jeune femme enceinte, alors qu’ils se trouvaient à la gendarmerie, relatent La Voix Du Nord. La seconde fois, Curtis s’en serait pris, fin novembre, à une bénévole de la Fondation Clara, une fourrière de Beauvais (dans l’Oise), lieu où il a été placé par « réquisition judiciaire » en statut de « saisie conservatoire ». Son comportement quotidien doit notamment y être analysé.

« Il m’a sauté dessus au niveau de la poitrine »

Cette dernière a accepté de témoigner anonymement auprès de nos confrères. Alors que cette bénévole se rendait chez le vétérinaire avec le chien, qui n’avait pas été signalé comme potentiellement « mordeur », Curtis l’a attaqué à la poitrine, puis à la jambe. « Il m’a sauté dessus au niveau de la poitrine. Je le repousse et c’est à ce moment qu’il m’attaque au niveau de la jambe et ne veut pas me lâcher (…) Je ne sais pas combien de temps ça a duré. La seule chose dont je me souvienne, c’est d’avoir hurlé et de m’être dit qu’il allait me tuer. La douleur était vraiment intense. », témoigne-t-elle. Heureusement présent, le vétérinaire est parvenu à dégager le chien. La quadragénaire a été conduite à l’hôpital où elle a reçu 12 points de suture. Elle a été arrêtée pendant deux mois des suites de cet incident.

Depuis, elle assure avoir peur des chiens et en particulier des American Staff. « C’est simple. Je ne peux plus approcher un staff. Quand j’en vois un, je change de trottoir », dit-elle.

Loading…
Annonces

Source: Sud info

rony jevemi

Média