Des policiers ont procédé au sauvetage de trois fillettes de moins de 10 ans qui devaient vivre dans des conditions extrêmement insalubres en compagnie de 245 animaux.

Annonces

Anthony Binz, du Service de police d’Edgewater, a indiqué qu’il y avait tellement d’ordures, d’urine ou d’excréments d’animaux sur le plancher de la maison qu’il était impossible de s’y déplacer sans mettre le pied sur un détritus.

Annonces

Parmi les 245 animaux qui vivaient dans la maison insalubre, on y a notamment retrouvé quatre chiens, 14 oiseaux, 83 rats, dont 23 bébés, 10 phalangers volants et un hérisson.

En ce qui concerne la chambre des enfants, celle-ci contenait tellement de déchets qu’elle grouillait de mouches.

La chaîne d’information CNN est parvenue à apprendre que le père des enfants vivait dans la demeure en compagnie de sa femme et de sa petite amie et que ce serait même lui qui aurait communiqué avec la police étant donné qu’il souhaitait s’en aller, mais que son épouse refusait qu’il parte avec ses enfants.

Annonces

Selon ce qu’un rapport de la police indique, le père nommé Gregg Nelson aurait déclaré aux policiers qu’il jugeait que la maison était trop insalubre pour que ses filles y vivent. 

Suite à l’intervention de la police, les trois fillettes ont été placés sous la responsabilité d’un membre de leur famille.

Outre plusieurs animaux qui ont été retrouvés morts à l’intérieur de la maison, plusieurs bêtes vivaient dans des cages tandis que les autres erraient en toute liberté dans la propriété. Plusieurs animaux étaient infectés par des puces ou même par la gale.

Annonces

Les services animaliers se sont assurés de placer les animaux dans des refuges.

Le père et ses deux amoureuses, Gregg Nelson, Susan Nelson et Melissa Hamilton, devront maintenant se défendre contre des accusations très graves de maltraitance d’enfants et de cruauté animale.

Voici un reportage d’une chaîne de télé locale: 

Loading…

rony jevemi

Média

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.