La dame de 82 ans est morte dans la nuit de vendredi à samedi après avoir avalé du détergent industriel pour canalisations.

Annonces

C’est une erreur d’inattention qui se termine malheureusement par un terrible drame. Dans la nuit de vendredi à samedi, une pensionnaire d’un Ephad (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) de Seine-Maritime (France) est décédée.

Annonces

Une mort survenue après que la victime a bu un détergent industriel pour canalisations, explique France Bleu. Une plainte pour défaut de protection avait été déposée dès jeudi l’Udaf, l’union départementale des associations familiales. Le parquet de Rouen a par ailleurs ouvert une enquête pour blessures involontaires.

Car les faits datent du 15 octobre dernier. C’est ce jour-là que la pensionnaire, âgée de 82 ans et atteinte d’Alzheimer, a avalé le détergent avant de se brûler à la bouche et au niveau de tous les organes. « Ma mère était dans une unité protégée. Il y a une blanchisserie et la porte de cette blanchisserie n’était pas fermée à clé, il y avait à l’intérieur un chariot de ménage avec deux verres préparés et remplis de destop industriel. La porte étant restée ouverte, sans surveillance, ma mère est rentrée dans le local, elle a cru que c’était de l’eau et a ingéré 200 ml de produit », raconte la fille de la victime.

Loading…

Source/ Sud info

rony jevemi

Média

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.