Annonces

Ce mercredi 25 septembre, les poupées « non genrées » créées par Mattel font leur entrée dans les rayons américains.

Ce mercredi 25 septembre, les poupées « non genrées » créées par Mattel font leur entrée dans les rayons américains.

Ces poupées représentent un enfant de sept ans et ne montre sur son corps ou son visage aucun élément distinctif pouvant le rendre fille ou garçon. Mattel
Annonces

Cette nouvelle offre se compose de six nouvelles poupées personnalisables, avec plusieurs sortes de couleurs de peau. Ces poupées représentent un enfant de sept ans, loin du corps de femme de la célèbre Barbie – qui a récemment fêté ses 60 ans – et ne montre sur son corps ou son visage aucun élément distinctif pouvant le rendre fille ou garçon.

Pas de « politique »

L’enfant pourra donc choisir d’avoir une poupée avec des cheveux courts ou longs, frisés ou pas, qui portera un jean, une jupe, ou encore les deux. « ‘Creatable World’ est livré avec une gamme d’accessoires qui sont tous conçus pour créer une ligne de poupées non genrées. Cela signifie donc qu’il y a des vêtements qui sont plus féminins, des vêtements qui sont plus masculins et que les enfants peuvent les combiner et les assembler de la façon qu’ils veulent. », précise Kim Culmone, vice-présidente de Mattel Fashion Doll Design à l’agence Reuters.

Avec cette nouvelle poupée, vendue 29,99 dollars l’unité (environ 27 euros), Richard Dickson, patron de Mattel interrogé par le Times, se défend de faire de la « politique » en expliquant respecter les « décisions des parents sur la manière dont ils souhaitent élever leurs enfants ». Si ce n’est pas de la « politique », ça reste du business. Le magazine précise que le géant du jouet américain détient actuellement 19 % du marché dans l’industrie des poupées d’une valeur de 8 milliards de dollars. Gagner un point de plus pourrait générer un chiffre d’affaires de 80 millions de dollars pour la société.

Loading…
Annonces

Source/ LA VDN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.