Quantcast

Une adolescente de 14 ans a été passée à tabac par des élèves de son collège à Toulouse. Malgré les dispositifs mis en place et la prévention, le harcèlement scolaire demeure une réalité.

Annonces

Triste récit de harcèlement scolaire à Toulouse. Une pluie de coups et d’insultes s’est abattue sur une élève de 3e à la sortie des classes peu après la rentrée dans un collège toulousain. La scène, filmée par ses propres bourreaux, a été diffusée sur les réseaux sociaux Snapchat et Twitter.

Annonces

On la voit hurler et trembler alors qu’elle subit un déchaînement de violence gratuite, au sol. Une femme enceinte est parvenue à mettre fin à cette scène d’horreur. « Elle a sauvé ma fille ! », s’exclame la maman de la victime, dans une interview à La Dépêche du Midi

Harcelée depuis un an au collège

Déjà harcelée en classe de 4e, la jeune fille a été agressée par un groupe de filles. « Huit je crois et d’autres filmaient. Là j’ai eu mal. Et puis la vidéo, c’est pire », confie-t-elle à nos confrères. L’ado pour autant ne dit rien à ses parents. Ce n’est qu’après un appel du collège pour prendre de ses nouvelles que ses parents ont compris qu’il s’était passé quelque chose. La maman explique : « Nous avons eu le sentiment que le principal cherchait à minimiser. Il nous a quand même expliqué que les enfants s’amusaient comme ça aujourd’hui. De tel propos sont sidérants. Et s’il ne nous a pas dit dix fois que les agresseurs n’appartenaient pas au collège… »

L’ado reste à la maison

La famille a été reçue au rectorat. L’ado, elle, n’est plus retournée au collège. Elle sera réaffectée dans un autre établissement. La vidéo a été bloquée après signalement par la plateforme Pharos 48 heures après l’agression. Alors que les parents ignoraient l’agression, la police était déjà prévenue et l’information transmise au rectorat. 

Annonces

« Aujourd’hui, dans chaque commissariat de Toulouse, deux référents sont en contact permanent avec les établissements scolaires. Cela fluidifie les échanges et permet une réaction rapide », selon la sécurité publique. La mère de victime n’a pas encore de nouvelles. 

Loading…

Source/Midi Libre

rony jevemi

Média

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.