Quantcast

Simon Gautier, un Français de 27 ans, est porté disparu depuis 7 jours. Le dernier message de l’étudiant remonte au vendredi 9 août dans la matinée.

Annonces

Ce jour-là, Simon est victime d’une chute lors d’une randonnée à proximité de Policastro, au sud-ouest de Naples. Il appelle alors les secours pour demander de l’aide. Depuis, il fait l’objet d’une course contre la montre pour sa famille.

Annonces

Le vendredi 9 août, Simon Gautier, un jeune Français de 27 ans, part en randonnée. Il choisit d’explorer la région de Policastro (Italie) caractérisé par son paysage montagneux en bord de côte. Sa journée bascule aux alentours de 9 heures. L’étudiant en histoire de l’art est victime d’une chute. Il décide d’appeler le 112, le numéro d’urgence européen. « Je suis tombé dans une falaise, j’ai les jambes cassées, aidez-moi, je vois la mer, mais je ne sais pas où je suis », explique Simon aux secours. Le téléphone de Simon est alors localisé. Malgré cela, depuis maintenant une semaine, les recherches n’ont pas permis de le retrouver.

Le paysage aux alentours de Policastro

Un hélicoptère mobilisé 28 heures après l’appel

Selon le quotidien italien La Republica, les secours ont perdu énormément de temps. Il a fallu attendre la tombée de la nuit pour que des hommes soient envoyés sur le terrain. Une trentaine de policiers de Lagonero ont été envoyés sur place. Toujours selon le média local, il a fallu attendre le lendemain à 12h30 pour qu’un hélicoptère soit mobilisé… 28 heures après le signalement du jeune homme. En Italie, la polémique monte autour de cette affaire. Les délais pris par les secours pour entamer les recherches sont jugés trop longs.

Annonces

Sa famille et ses proches se mobilisent

Le lundi 12 août, la famille de Simon reçoit un appel d’Italie leur indiquant que leur fils a disparu depuis 3 jours dans la montagne. Delphine, sa maman, décide alors de rejoindre les secours pour les aider à trouver son fils. « Il faut que la France ou l’Italie envoient des pompiers formés à la haute montagne, des spéléologues. Il faut beaucoup plus d’équipes que ça », regrette-t-elle auprès de FranceInfo. Une quinzaine d’amis de Simon sont également venus sur place pour participer aux recherches.

Il y a encore un espoir

Annonces

Contactés par France Info, le Quai d’Orsay et l’ambassade de France en Italie n’ont apporté aucun commentaire. « On attend surtout d’être soutenu par la France. Pour l’instant, ce n’est pas vraiment le cas », déplore Nathan, un des amis de Simon, au micro de RTL France. Le jeune homme dispose apparemment d’assez de provisions pour tenir quelques jours. Les recherches se poursuivent pendant que ses connaissances se mobilisent sur le net pour demander de l’aide et une mobilisation plus importante.

Loading…

Source/RTL info

rony jevemi

Média

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.